Villeurbanne 2022 #1 : Novarina revisite le mythe d’Orphée

Première capitale française de la culture, Villeurbanne mobilise toutes les énergies au service de la plus belle des causes : la vitalité de la culture. Aujourd’hui, nous explorons un spectacle exceptionnel signé Valère Novarina présenté au TNP jusqu’au 30 janvier.

Le Jeu des ombres, spectacle, initialement prévu pour la Cour d’honneur du Festival d’Avignon 2020, s’est heurté à l’épidémie de Covid-19. Présenté à la Semaine d’art en Avignon en octobre 2020, il sort enfin des Enfers où le contexte sanitaire l’a retenu. Et quelle meilleure occasion que cette fête populaire qui, depuis quelques jours, flambe autour du label « Capitale française de la culture » !

S’il est vrai que la ville et ses habitants entendent « retrouver les émotions collectives qui réconcilient la société », nul doute que ceux qui auront eu la chance d’assister à ces représentations du Jeu des Ombres seront comblés. Un spectacle chatoyant, rempli de nuit, de lumières et de couleurs, un opéra – on y entend de beaux extraits de l’Orféo de Monteverdi – autant que du théâtre, une œuvre musicale, picturale, chorégraphique – Thierry Thieû Niang y orchestre la rencontre des corps –  et plastique – Macha Makeïeff a dessiné les costumes, Jean Bellorini signe la scénographie et la mise en scène – autant que du spectacle vivant.

Les Enfers, envers du monde

« La grande mort que chacun porte en soi / voilà le fruit autour duquel tout gravite », écrivait Rainer Maria Rilke. Mais qu’on ne s’effraie pas : ici les morts sont, sinon comme vous et moi, du moins de fort beaux personnages de théâtre. Avec Valère Novarina, on participe au « retournement du sens commun », c’est là le voyage aux Enfers, en compagnie d’Orphée.

[…]

Lire la suite sur le site du Ministère de la Culture

Publié le 27.01.2022

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Villeurbanne bénéficie du label « Capitale française de la culture » pour l’année 2022, un projet piloté et financé par le ministère de la Culture avec le soutien de la Caisse des Dépôts.