Royal de Luxe : l’histoire du spectacle – Episode 2

Visuel spectacle Royal de Luxe

Dernière ligne droite avant de découvrir la nouvelle création de la compagnie Royal de Luxe. Ne manquez pas ce grand rendez-vous du 23 au 25 septembre à Villeurbanne !

Pour vous faire patienter, on vous dévoile chaque jour un épisode de l’histoire des deux personnages de cette belle fable géante.

Textes de Jean-Luc Courcoult, auteur-metteur en scène de la compagnie Royal de Luxe.

BULL MACHIN – Histoire courte 2

Bien plus tard, à trois ans, le Bull Machin, personne ne l’avait vu.
Il dormait la nuit sous un réverbère et, dès que le jour se levait, il courait s’enfuir
dans les trous des gens : les caves, les greniers, les entrepôts perdus, les dessous
des voitures immobiles…
Un vrai fantôme sans ombre.
Avec le temps, il avait trouvé un soupirail qui menait dans un magasin
de quincaillerie près du marché de Villeurbanne.
Il adorait jouer avec les ustensiles, imbéciles des étagères remplies de rêve
en morceaux si utiles à tout le monde (renverser un entonnoir, souffler dans
les ballons, se soulever et les éclater sur le plafond, dégringoler sur une armoire,
et regarder les paquets d’élastiques sauter dans tous les sens comme
des feux d’artifice sans explosion).
Dès que le propriétaire venait, notre animal se faufilait dans les égouts.
Et c’est de là qu’il sortait à midi pour manger les restes des fins de marchés.
Il venait deux fois par semaine et grapillait ici ou là de quoi remplir son estomac.
Mais ce qu’il adorait le plus, c’étaient les odeurs.
Oui, avec le temps, ses narines avaient grandi. Il se sentait capable de remarquer
toutes les voitures, les camions, et même le pas des gens laissé sur les trottoirs.
C’est là qu’il est devenu un grand chien, qui sait voir plus avec son nez
qu’avec ses yeux.

XOLO – Histoire courte 2

Depuis qu’il était sorti de la glace le grand Xolo logeait au Mexique chez les Aztèques.
Un matin, le roi aztèque reçut un mail expédié par la mairie de Villeurbanne
suggérant d’inviter le Xolo pour une course sur le dos du cours Emile Zola
(avec un Bull Machin).
Le roi pris d’un fou rire, fit une belle réunion pour expliquer qu’en Europe
les gens marchaient sur la route des anciens couverte de goudron.
Il accepta donc avec humour.
Le Xolo, attiré par cette aventure, partit dès le lendemain, à la nage,
traverser l’Atlantique.
Secoué par les vagues et tempêtes ;
soulevé par des poissons volants ;
mais la peau lisse comme un dauphin ;
il put s’accrocher sur le dos d’une baleine
qui le déposa à l’embouchure du Rhône.
Arrivé à Lyon : il s’endormit
dans la niche préparée
en bas de la mairie de Villeurbanne.

Crédit photo : Serge Koutchinsky – Royal de Luxe

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Villeurbanne bénéficie du label « Capitale française de la culture » pour l’année 2022, un projet piloté et financé par le ministère de la Culture avec le soutien de la Caisse des Dépôts.