« Moi, Jeune » : une aventure éditoriale menée par la Zone d’Expression Prioritaire (ZEP) met en avant le vécu de jeunes villeurbannais

Restitution "Moi, jeune" ZEP

Dans la continuité de « Vies majuscules, Autoportrait de la France des périphéries » (2020), la Zone d’Expression Prioritaire (ZEP) a fait le pari de récolter les histoires individuelles d’une centaine de jeunes de 13 à 30 ans afin de questionner leurs rapports avec la société.  C’est une période si singulière marquée par la crise climatique, la pandémie mondiale, la difficulté d’insertion dans le marché du travail, ou encore l’omniprésence des réseaux sociaux que les journalistes Emmanuel Vaillant et Edouard Zambeaux ont voulu dépeindre à travers le regard de ces jeunes.

Dans le cadre de l’écriture de cet ouvrage, un journaliste de la ZEP (Ludovic Clerima) s’est installé à Villeurbanne en juin dernier pour deux semaines. Il a accompagné une cinquantaine de jeunes à l’écriture de témoignages dans six structures : la Pauze, le comité éditorial du service jeunesse, la Mission Locale de Villeurbanne, le lycée Pierre Brossolette, l’association de littérature de l’INSA, et les Foyers Monod et Chauvin. Sur cette cinquantaine de jeunes accompagnés, quatorze sont publiés dans le livre « Moi, Jeune : Autoportraits d’un âge des (im)possibles » paru le 17 mars dernier aux éditions Les Petits Matins.

Une restitution des récits de ces jeunes villeurbannais a eu lieu le 12 avril dernier à la Maison des services publics des Gratte-ciel en présence des partenaires de la ZEP, du Comité éditorial jeunes, de la mission locale de Villeurbanne et de l’association le Relais.

En savoir plus sur cet ouvrage

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Villeurbanne bénéficie du label « Capitale française de la culture » pour l’année 2022, un projet piloté et financé par le ministère de la Culture avec le soutien de la Caisse des Dépôts.