La Fabrique du Nous #1 / « Quels Territoires ? »

AVEC LES ARTISTES : LARA ALMARCEGUI, CYRIL BRON, PAULINE JULIER, IRENE KOPELMAN, MAXIME LAMARCHE, CYNTHIA MONTIER & OPHÉLIE NAESSENS, LYGIA PAPE, LAURA SELLIES, EMILIJA ŠKARNULYTĖ, FABIEN STEICHEN

• 3 mars – 30 avril 2022 • Payant 6€ (Tarif plein), 4€ (Tarif réduit)

À l’occasion de Villeurbanne 2022 Capitale française de la culture, IAC, URDLA et leurs voisins (La Ferme des artisans, Les maisons Castors, La Résidence Gustave Prost, Le Rize) présentent une nouvelle édition de la Fabrique du Nous. Invitation aux habitantes et aux habitants, cette manifestation propose de s’approprier l’art comme moyen de (re)créer du lien de proximité. La nécessité de mettre en partage nos questions, nos doutes et aussi nos émotions, se fait aujourd’hui manifeste. Aussi, par sa dimension sensible et la puissance de ses imaginaires, l’art peut contribuer à fabriquer ce nous. Disséminées dans la ville sous diverses formes (ateliers, marches, lectures…), les fabriques imaginées par les artistes avec les habitants, sont ici autant de moments d’échanges et de convivialité que de réalisations collectives. En deux temps, La Fabrique du Nous#1 nous conduit, à travers Quels territoires ?, à interroger « là où nous sommes » et comment habiter ce territoire qui nous constitue pour ensuite pouvoir, Avec la voix, étendre nos liens et peut-être inventer de nouvelles pratiques artistiques, de nouvelles manières de faire en commun.

Quels territoires ?

Multiples sont les territoires : physiques, politiques, imaginaires. Ils ont plusieurs échelles, plusieurs peaux, plusieurs couches : de multiples épaisseurs. Ils sont « là où nous sommes » autant que ce vers quoi nous décidons d’aller.

Quels territoires ? interroge « l’ici », les territoires où l’on habite, ceux dont on fait partie comme ceux qui nous forgent. Pour autant, comment saisir ces écosystèmes qui respirent ? Comment appréhender nos milieux ? Comment s’orienter ?

Les artistes nous accompagnent dans la nécessaire transformation de nos visions du monde. Ainsi, Lara Almarcegui propose de recomposer les éléments constitutifs de nos environnements quotidiens et de nouer des liens avec les habitants pour dévoiler concrètement ce dont est fait notre territoire. Irene Kopelman, inspirée des naturalistes du XIXe siècle, fait apparaître des mondes poreux et hybrides de ce qui nous entoure. Les œuvres de Pauline Julier explorent nos rapports à la planète Mars, qui tel un miroir de la Terre, nous engage à mieux réinvestir la nôtre. Laura Sellies rêve des territoires de relations faisant de l’art un espace-temps d’échanges où les histoires sont contées au-delà du langage…

Les artistes contribuent à « découvrir en commun quel territoire est habitable et avec qui le partager », quels territoires nous imprègnent et de quels territoires nous faisons partie. Et si le territoire est une extension de soi, s’interroger sur ce que sont les territoires, c’est aussi entamer un voyage vers l’intérieur, vers soi et vers le collectif. Aujourd’hui, il importe pour chacun de nous de comprendre l’épaisseur de ces territoires, de repeupler nos cartes et d’enchevêtrer nos existences communes pour faire face aux destructions de notre biosphère et de se saisir de l’art comme d’un « outil de transformation ». Il est temps d’arpenter à nouveau nos propres « milieux », de s’y aventurer, d’y partager des déambulations réelles ou fictives et d’y construire des récits, ensemble.

À celles et ceux qui souhaitent réapprendre à habiter la Terre, nous les encourageons à venir chez nous pour en faire un peu un « chez eux » : pour fabriquer un territoire en commun.

Informations pratiques

6 €

4 € (villeurbannais, retraités, demandeurs d’emploi, étudiants, enseignants en art)

Moins de 18 ans, bénéficiaire du RSA, carte ICOM, personne en situation de handicap et leur accompagnateur, journaliste, étudiants en art, etc.

Métro A : République / Bus 27 : Institut d’Art Contemporain / Bus C3 : Institut d’Art Contemporain / Bus C9 : Ferrandière / Bus C16 : Charmettes ou Patinoire Baraban / Tram T1 : Thiers-Lafayette
 

Réservation facultative  sur le site de l’IAC 

 

Le pass sanitaire est requis pour accéder à l’IAC

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Villeurbanne bénéficie du label « Capitale française de la culture » pour l’année 2022, un projet piloté et financé par le ministère de la Culture avec le soutien de la Caisse des Dépôts.